Présentation

Votre crêperie restaurant à Nailloux en Midi Pyrénées, à La Fleur de Sel

Dégustez les spécialités bretonnes faites maison de votre crêperie à La Fleur de Sel

Crêperie A la fleur de selLa crêperie A la fleur de sel vous propose des spécialités bretonnes, des plats faits maison, des produits frais et une vue sur les Pyrénées !

 

Etablie entre le centre-ville de Nailloux et Outlet Village (village de marques), votre crêperie restaurant vous invite à déguster des spécialités bretonnes faites maison avec des produits frais.

Dans notre salle de 20 couverts et notre terrasse (de 30 couverts) nous vous accueillons pour vos repas entre amis, en famille, en amoureux et vous propose également des soirées à thème (Karaoké tous les jeudis soirs) ainsi que des repas de groupe 

Ne ratez pas nos actualités et nos dates de soirées pour vous réjouir de notre ambiance festive et conviviale !

karaoke jeudi soir

Lauragais tourisme a testé pour vous

La chandeleur : dégustation de crêpes à volonté !

J’ai récemment découvert qu’en France, on fêtait le 02 février : la Chandeleur. Je ne connaissais pas cette fête, je me suis donc renseignée !

Le nom de cette fête « Chandeleur » ou « fête des chandelles » a une origine latine et païenne : la festa candelarum.

Mais, pourquoi mange-t-on des crêpes à la Chandeleur !

Les crêpes, avec leur forme ronde et leur couleur dorée, rappelleraient le soleil, ce qui expliquerait que l'on confectionne des crêpes à la Chandeleur, moment de l'année où les jours s'allongent de plus en plus vite. C’est également à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait donc de la farine excédentaire pour confectionner ces crêpes, qui sont un symbole de prospérité pour l’année à venir.

Me voilà renseignée ! Maintenant, place à la dégustation !

Avec cette idée en tête, quelle bonne excuse pour me rendre à « La Fleur de Sel », la nouvelle crêperie ouverte récemment à Nailloux, près de Carrefour Contact. Il s’agit d’une crêperie bretonne, gérée par un Breton, Christophe, qui nous a offert un accueil très chaleureux à notre arrivée !

Au menu, un large choix de galettes salées et crêpes sucrées conçues à partir de produits venant souvent de Bretagne mais aussi du Lauragais ! J’ai choisi la Naillousaine bien sûr ! Composée de magret, de fromage de chèvre, de miel et de noix, elle était tout simplement délicieuse ! Et il y en a pour tous les goûts, que vous soyez végétariens, gros mangeurs… Car pour ceux qui auraient peur d’avoir encore faim après la première galette, il existe un menu à volonté !

La Dépêche parle de votre crêperie restaurant à Nailloux (31)

Depuis fin 2014, Valérie et Christophe Blanchard viennent d'ouvrir une crêperie bretonne, A La Fleur de Sel à Nailloux, rue de Cocagne, dans la zone commerciale du Tambouret.

Christophe est originaire de Brest mais vit dans le Lauragais depuis une dizaine d'années. Il a beaucoup bourlingué dans la vie mais vient de réussir à reprendre ce restaurant anciennement «La Saisonnière».

Valérie travaille actuellement au village de marques mais le rejoindra prochainement.

Dans une magnifique salle, ambiance bretonne, avec cuisine ouverte, pouvant recevoir une vingtaine de couverts et une terrasse autant, offrant une vue imprenable sur les Pyrénées, il propose des spécialités bretonnes. Les traditionnelles galettes comme la landivisienne ou la quimpéroise, mais aussi des galettes qu'il a su revisiter comme la «naillousaine» au magret, chèvre, miel, «l'ariègeoise» au jambon de pays, raclette, confit ou la «saint-léon» à la saucisse, crème aux cèpes, foie gras. Des crêpes dessert bien sûr, avec la fameuse Bigoudaine ou la Fleur de sel.

Il propose aussi des boissons typiques : le «kénavo» (pastis breton), le breihz cola ou le «chouchen», fine de Bretagne.

Des formules midi ou à volonté pour la soirée. Toutes les préparations sont faites maison avec des produits frais achetés auprès des commerçants locaux — pas de surgelé — avec son bras droit à la cuisine, Jean-Guillaume, précédemment employé municipal à Nailloux.

Goûter pour les Restos du cœur

Christophe avait précédemment travaillé à Paris en tant que bénévole aux Restos du Cœur. En souvenir, il offrait samedi, à l'occasion de la fermeture annuelle des restos, un goûter gratuit qui a réuni plus de 60 personnes, enfants et parents. Il a voulu «donner du plaisir et les aider comme il l'a été». Des projets il en a, comme prochainement l'organisation tous les jeudis, de soirées karaoké.

La Dépêche du Midi